Chorégraphes et interprètes


Géraldine Borghi

Danseuse depuis de nombreuses années, elle questionne toujours cet art et s'interroge sur le mouvement.
C'est en danse contemporaine qu'elle affine sa gestuelle dans une pratique régulière et en suivant de nombreux stages, notamment avec Samuel Lefeuvre, Claire Heggen, ou encore la Batsheva Cie. En partant de l'étude du mouvement anatomique auprès de Blandine Calais-Germain et en faisant le lien avec le geste signifiant dans sa rencontre avec Claire Heggen du théâtre du mouvement, elle axe son travail vers une danse expressive et contrastée.

Sa singularité se retrouve dans son premier solo jeune public créé en 2009 et joué essentiellement au sein des écoles de quartiers sensibles. Passionnée par la création à destination du jeune public à partir de 3 ans, elle y voit la possibilité de communiquer avec humour et sans mot autour d'émotions vives. Elle développe cette singularité grâce à la compagnie Filao co-fondée avec Cyril Véra-Coussieu. Ils chorégraphient ensemble plusieurs spectacles jeune public et tout public, leur permettant de faire partie intégrante du paysage culturel toulousain : Mélorythme (duo 2010), Ephémères (duo 2011), Am Stram Gram (Solo, 2013) FRATERNITE (duo 2015), Oh Lit ! (solo 2017).

Elle participe à différentes performances telles que les Hors-Lits ou bien le projet "Parasites" à Mix'Art Myrys, et danse également dans le film documentaire "L'intérêt Général et moi" sorti en juin 2016. Formée à l'Institut Supérieur Des Arts de Toulouse (ISDAT), elle obtient son D.E (Diplôme d'Etat) en danse contemporaine. La notion de transmission et de partage devient dès lors indissociable de sa recherche.

Cyril Véra-Coussieu

A la suite d'études universitaires en Biologie, il se forme à Toulouse au centre James Carlès à partir de 2002, au Centre d'Études Supérieures de Musique et de Danse de Toulouse (en 2008) ainsi qu'au Centre de Développement Chorégraphique, à partir de 2005, pour suivre l'entraînement régulier du danseur où il est influencé par le travail de Carmelo Salazar, Germana Civerra, et Antonia Pons Capo.

Par la pratique de l'Eutonie durant plusieurs années, discipline visant à optimiser le tonus musculaire, ou encore le yoga, le hip-hop et la capoeira, il explore la diversité des qualités de mouvements dansés au travers de diverses improvisations et compositions lors de performances avec des musiciens.

ll suit de nombreux stages notamment avec Claude Brumachon, Anna Sanchez, Serge Ricci et José Cazeneuve et il se rend fréquemment sur Paris : Centre National de la Danse, Ménagerie de Verre et studio Peter Goss, et depuis peu à Bruxelles : Studio Hybrid.

Il s'initie également aux musiques traditionnelles afro-brésiliennes et à la danse orientale confirmant son goût pour la relation au rythme dansé.